Etre bénévole à Monkey Mia c’est être assis face à la plage à observer les dauphins venus faire coucou. Dans les temps morts nous devront balayer certains espaces comme la “theaterette”, le mini-musée et les espaces pouvant devenir glissants à cause du sable.

Lorsque les stars arrivent, nous communiquons par radio avec les rangers ayant les pieds dans l’eau. Ceux-ci identifient par leurs nageoires dorsales les dauphins et nous communiquent leurs noms. Nous prenons note de leurs allées et venues et des autres remarques liées à leurs comportements. Ensuite, nous préparons (dégelons) les poissons destinés aux 5 femelles que nous sommes autorisés à nourrir.

Après les 25 minutes de blabla du ranger, nous descendons avec nos poissons. De l’eau jusqu’aux genoux, notre dauphin à nos côtés, voici la tâche la plus difficile. Dans la foule devant nous, nous choisissons l’heureux(se) pouvant tendre le poisson à Puck, Shock, Piccolo, Surprise ou Nicky. Nous avons pour consigne de prendre différentes personnes, des jeunes, des vieux, des hommes et des femmes. Les chanceux portant des couleurs vives ou des signes distinctifs seront plus facilement choisis car plus facilement désignables. “L’homme au chapeau rouge” passe mieux que “La dame avec des lunettes”.

Certains jours ils seront tous là, d’autres nous n’aurons que Puck et son petit. Parfois ils passeront en coup de vent, sans rester pour leur poisson. Mais le mieux c’était la partie de chasse autour de la jetée. A des vitesses impressionnantes ils coursent les poissons, coupant l’eau en deux avec leurs nageoires. Je me souviens de Piccolo déambulant fièrement avec son énorme poisson en travers de la gueule.

A midi notre journée s’achève. Monkey Mia c’est un resort et pas une ville comme tout le monde le pense. Il n’y a rien à faire à part trainer sur la plage. J’avais trouvé un passe-temps : décortiquer le fonctionnement des bornes Internet à 6$/heure, avec succès ! Certains après-midi Startle se baladait non loin du bord, sans doute craintif de perdre un autre morceau de nageoire dans la gueule d’un requin. Autour de la jetée, on peut aussi observer une tortue, un pélican et un oiseau qui pêche en nageant sous l’eau.

Au bout de ma 5ème matinée de volontaire, je me remets en route vers le nord. Ou plutôt, vers Exmouth, ma prochaine grosse étape !

Repère temporel : du 10 au 14 mai

« »