Vous avez trouvé un job ! Félicitations ! C’est le moment de suer et de se faire des pépettes. Mais avant ça il faut remettre à votre employeur le “Tax File Number Declaration Form”. C’est pas bien compliqué, mais il y a quelques petits détails à connaitre.

Vous n’avez pas encore votre TFN ?

Dans ce cas, une des cases au début du document permet d’indiquer que vous attendez de le recevoir. Votre employeur vous payera comme il se doit pendant 28 jours, mais ensuite vous serez taxé au maximum (46.5%). Il faut donc mieux avoir votre TFN au préalable, ou le fournir dès que vous le recevez.

Suis-je resident ou non-resident ?

C’est un sujet épineux et personne n’est vraiment d’accord mais si on suit ce qui est indiqué sur le document indiquant votre TFN, vous êtes “non-resident”. Attendez ! Ne partez pas trop vite cocher la case “No, I’m not resident for tax purposes”, c’est l’erreur que j’ai commise et qu’il ne faut surtout pas faire. Même si vous êtes sensé indiquer que vous êtes non-resident, il ne faut pas le faire. Pourquoi ? Parce que les taxes prélevées seront excessivement plus hautes que dans le cas inverse.

Excessivement ça veut dire que vous passez de 13% à 29%… et sur une paie, ça fait une méchante différence ! Parait-il que c’est pas légal de faire ça, mais comme tout le monde le fait, j’ai suivi. L’Australie est suffisamment bien organisée pour avoir un moyen de contrôle là-dessus, on dira donc que c’est pas permis mais toléré.

J’ai entendu dire que le taux de taxation dépendant du domaine dans lequel vous travaillez, lors de cette expérience j’étais employé pour la récolte. Peut-être que si j’avais été barmaid la taxation n’aurait pas changé. Information à compléter.

« »