Réveillé à 5h30. Le soleil commence à éclaircir le ciel dans un dégradé d’arc-en-ciel illuminant les nuages encore dans la nuit. Au loin, les éclairs continuent de faire rage illuminant l’intérieur de mon cockpit. Quelques étoiles filantes sautent d’astres en astres. Je me mets en route.

Monkey Mia. Sans avoir aucun rapport avec des singes, cet endroit de Shark Bay est connu pour ses dauphins. Depuis 1960, quelques familles de dauphins visitent quotidiennement la baie. Venant quand ça leur chante, il n’est pas rare de les voir trois fois par jours. Le moment conseillé étant vers 7h30 où ils auront leur premier repas gratuit, je suis là à l’heure.

Une centaine de personnes et moi. Les dauphins circulent devant nous, malheureusement cachés par des dizaines de corps et de têtes. Certains cherchent à obtenir les meilleurs clichés, d’autres à voir, certains font des blagues comme ces français que je déteste déjà.

A la deuxième fournée, ils reviennent un peu plus nombreux et cette fois je suis au premier rang. Il est interdit de les toucher au risque de leur transmettre des maladies. Nager avec eux est interdit aussi. Mais regarder ces dauphins encore bel et bien sauvages passer devant moi me suffit amplement.

Ils ont un regard fort et le contact visuel que j’ai avec l’un d’entre eux ne me fera plus hésiter. Peu après je confirmais à Shannon que je voulais être bénévole. Durant un minimum de 4 jours, je participerai au cérémonial que je viens de vivre. Aucun avantage n’est fourni aux bénévoles, mais par chance le camping est dans mon budget, ça devrait valoir le coup !

Ce jour-ci je recroiserai Emilien, Jan, Theresa et Laura, ainsi que Matt et sa femme. C’est amusant de “connaitre” des gens à l’autre bout du monde… sans les connaitre.

« »