Premières retrouvailles 2000km plus loin, un deuxième jour commence. Surprise de la rapidité de mon arrivée, c’est avec le souffle court que Sonja vient me chercher à la petite gare de Bassendean. Elle vit chez l’habitant dans ce quartier calme de Perth. La maison n’est habitée que par Rod, deux larges chiens, un chat capricieux et deux poissons rouges pas farouches. Les propriétaires sont en vacances.

J’aurais du rester là à partager un modeste lit d’une personne, mais comme rien ne pouvait se passer comme prévu, c’est dans une auberge que je déposerai mon bardas deux nuits plus tard. Ceci s’explique simplement. Le colocataire brézilien, ne souhaitait plus couvrir ma présence et les proprios ne souhaitaient pas m’accueillir dans leur maison.

La vente de ma voiture et tous les événements de ces derniers jours se sont déroulés tellement vite que maintenant c’est l’après-coup. J’ai perdu ma carapace. Etre posé dans une maison, ne fut-ce que pour quelques jours, m’aura permis de m’en rendre compte et de réfléchir à quoi faire ensuite.

Vendredi, cette végétarienne venue à Perth pour travailler sa thèse s’envole pour l’Inde. Sous la pluie, sur la jetée, mes idées sortaient du flou et prenaient forme. Je vais rester à Perth car changer de ville ne rime à rien. Chercher du boulot est donc ma première priorité et pour me donner du temps, je vais tenter de trouver un hôte en CouchSurfing.

A suivre…

Repère temporel : du 30 mai au 3 juin

« »