Depuis Dr. Coffee, l’Internet Cafe dans lequel je vais pour accéder au Web à Hobart, je consulte les annonces de HelpX. Il n’y a pas de travail dans les environs et je n’ai aucune envie de rester dans mon auberge pourrie. Je décide de contacter deux hôtes, un des deux est une famille à une demi-heure d’Hobart, l’autre est un centre de vacances qui recrute 8 helpers.

Une demi-heure après mes messages, et alors que je suis toujours dans le Coffee Shop, Kylie m’appelle. Elle m’explique qu’elle peut venir me prendre à Hobart dans l’après-midi. Sans hésitations j’accepte. Isabelle est installée à l’arrière du 4×4 dans lequel ils viennent me chercher. Kylie n’a pas vraiment d’accent australien, ça facilitera les échanges, et malgré son débit assez poussé j’arrive à suivre.

A Margate, je retrouve Leslie, une française que j’avais rencontré à Melbourne, étant helpeuse chez eux aussi. Nous partagerons la même chambre dans une petite pièce confortablement aménagée à côté de la maison. Leslie doit s’occuper de faire répéter la musique à Isabella et Zoe, et participer aux tâches quotidiennes de la maison. Pour ma part, je m’occuperai des tâches dites “d’homme”.

Au bout des 14 jours que je passerai sur place, je me rendrai utile en :

  • Nettoyant de tout ses caillous et coquilles d’huitres le bord de mer en face de la maison, le but étant d’en faire une jolie plage de sable blanc
  • Tondant la pelouse
  • Peignant les façades de la maison
  • Aidant Glen à la manière d’un manoeuvre sur leur terrain à Bruny Island
  • Aidant Kylie à mieux s’organiser informatiquement

Je n’ai pas pu rester plus longtemps sur place car ils n’avaient pas de place pour moi à Noël, cela dit il est fort probable que je retourne les voir. Kylie a été très sympathique et a passé beaucoup de coups de téléphone pour me trouver du travail. Elle m’a aussi invité à revenir et m’a affirmé qu’il ne fallait pas que je paie une nuit dans une auberge si j’étais de retour à Hobart car ils pourraient m’héberger.

Google Street View

Hipitruc Barbatruc et son mini-studio

Repère temporel : du 7 au 20 décembre 2010

Depuis Dr. Coffee, l’Internet Cafe dans lequel je vais pour accéder au Web à Hobart, je consulte les annonces de HelpX. Il n’y a pas de travail dans les environs et je n’ai aucune envie de rester dans mon auberge pourrie. Je décide de contacter deux hôtes, un des deux est une famille à une demi-heure d’Hobart, l’autre est un centre de vacances qui recrute 8 helpers.

Une demi-heure après mes messages, et alors que je suis toujours dans le Coffee Shop, Kylie m’appelle. Elle m’explique qu’elle peut venir me prendre à Hobart dans l’après-midi. Sans hésitations j’accepte. Isabelle est installée à l’arrière du 4×4 dans lequel ils viennent me chercher. Kylie n’a pas vraiment d’accent australien, ça facilitera les échanges, et malgré son débit assez poussé j’arrive à suivre.

A Margate, je retrouve Leslie, une française que j’avais rencontré à Melbourne, étant helpeuse chez eux aussi. Nous partagerons la même chambre dans une petite pièce confortablement aménagée à côté de la maison. Leslie doit s’occuper de faire répéter la musique à Isabella et Zoe, et participer aux tâches quotidiennes de la maison. Pour ma part, je m’occuperai des tâches dites “d’homme”.

Au bout des 14 jours que je passerai sur place, je me rendrai utile en :

- Nettoyant de tout ses caillous et coquilles d’huitres le bord de mer en face de la maison, le but étant d’en faire une jolie plage de sable blanc

- Tondant la pelouse

- Peignant les façades de la maison

- Aidant Glen à la manière d’un manoeuvre sur leur terrain à Bruny Island

- Aidant Kylie à mieux s’organiser informatiquement

Je n’ai pas pu rester plus longtemps sur place car ils n’avaient pas de place pour moi à Noël, cela dit il est fort probable que je retourne les voir. Kylie a été très sympathique et a passé beaucoup de coups de téléphone pour me trouver du travail. Elle m’a aussi invité à revenir et m’a affirmé qu’il ne fallait pas que je paie une nuit dans une auberge si j’étais de retour à Hobart car ils pourraient m’héberger.

Google Street View

Hipitruc Barbatruc et son mini-studio

Repère temporel : du 7 au 20 décembre 2010

« »