(English version below)

Ayant raté l’appel de Caren, la responsable des ressources humaines de ma dernière interview à Malaga, je la recontacte une fois à la maison. Heureuse de m’entendre, elle me confirme dans la seconde que je suis pris. Me donnant mon salaire sans me demander ce que j’en pense, elle m’informe de la période d’essai de trois mois. Après cette période, mon salaire sera revu à la hausse d’à peu près 10%. Que demander de plus ? Ce salaire me permettra de vivre comme un prince tout en épargnant plus d’argent qu’en Tasmanie.

J’accepte sa proposition et commencerai le lendemain. Pour ne pas me gacher la chance que j’ai depuis que je suis revenu à Perth, Caren m’informe que mon futur collègue, présent lors de l’entretien d’embauche, a proposé de venir me chercher car je suis sur son chemin. “Oh my fu#@ing God, so fu%*ing great !”. Cela m’épargne un périple interminable en bus. Il passera me prendre à 8h10.

Quelques minutes plus tard, je reçois un mail de Fremantle. “Have you taken a job yet?  If not, are you able to come and see me on Monday?  I have a project I want to talk to you about.”. Arf, il me recontacte un poil trop tard le Tony. A un moment, il faut prendre une décision et je l’ai prise. Ma réponse ira dans ce sens, et la sienne ne se fera pas attendre : “I’m very sorry to hear this – I have a project which I think is perfect for you, so if you’re interested, give me a call.”

L’appeler n’est pas dans mes projets, sauf si travailler pour Goods Galaxy s’avérait être une terrible erreur. Quoi qu’il en soit, je suis bien heureux d’être engagé par cette entreprise. Flatté qu’ils s’entichent d’un backpacker, malgré la première question à l’entretien : “Et qu’allez-vous faire à la fin de votre contrat ?”. Me voilà donc parti pour travailler un total de 10 mois à Perth. 4 mois sur mon premier visa, suivis de 6 autres si mon deuxième visa est accepté -ce qui est certain à 95%.

A plus tard pour les coulisses de mon travail. Oh, mais j’y pense, est-ce que je vous ai expliqué où je vis maintenant ?

NLDR : Toi qui lis cette page. Tu veux des infos en or ? Tu veux de l’actu en avant-première ? Tu veux des photos inédites ? Suis Un Belge en Australie sur Facebook (et aime).

English version

As I missed Caren’s call [...] I am now a Web Developer in Perth [...] 10 months [...] incredibly awesome salary. [...] Like me on Facebook!

« »