Après un déjeuner copieux et un départ tardif de Kalgoorlie, nous traçons vers Esperance. Ces derniers jours nous parcourions à peu près 500km en une journée, aujourd’hui nous devons en parcourir 400 en 4h. Ca parait long, très long !

Depuis le changement d’heure le soleil se lève et se couche très tôt. Arrivant vers Esperance en fin d’après-midi, nous n’aurons que peu de temps pour chercher un endroit où planter la tente. Nous décidons donc de nous assurer une nuit sympathique et une douche le matin en prenant un emplacement à prix d’or dans un caravan park d’Esperance.

Lors des courses, Melissa avait proposé que nous fassions des crêpes pour un de nos repas. Sans vouloir trop insister sur le fait que des crêpes en camping c’est difficile, malgré la pâte-toute-prête, nous avons chargé le caddie. Profitant de la cuisine du camping, Melissa nous cuisinera ses crêpes. Il faudra pratiquement une heure pour que nos freesbies (servants d’assiettes) soient recouverts de quelques crêpes noircies et fort huileuses. Yummy…

Vivre entre quatre portes, mal dormir la nuit et faire des concessions pour des gens qu’on ne connait pas ça passe un moment, mais là je commence à avoir besoin d’être un peu seul. S’isoler étant difficile je gèrerai mon énervement pour des bêtises comme je peux. Le lendemain matin, j’irai admirer le levé du soleil du bout de la jetée. Greg me rejoindra alors que je discute avec un pêcheur. Je venais de refuser un barracuda frétillant sur le sol. Note pour plus tard : Accepter le poisson d’un pêcheur, même à 6h du matin, cela évitera de longues séries d’excuses incomprises.

Nous décidons du jour où nous arriverons à Perth, cela va un peu presser les choses, mais réduit l’aspect “sans fin” du voyage. Maintenant pressés par le temps, nous n’aurons que peu de temps pour apprécier les magnifiques plages. Lucky Beach et Whistle Cove seront les seules.

Nager à Lucky Beach s’avérera beaucoup plus agréable que ce que j’ai pu vivre en Tasmanie. La baie n’est pas plus jolie, surtout qu’ici les 4×4 sont autorisés sur la plage (hum…), mais l’eau est d’une température bien plus accueillante. Empruntant le masque et tuba de Melissa, je m’avancerai vers les récifs plus lointains. Sur le chemin je remarquerai qu’il y a des méduses, et au plus j’avance au plus je les remarque ! Des dizaines de méduses partout autour de moi. Je ne sais pas quel danger elles représentent, mais ça m’a refroidi… je suis aussitôt sorti de l’eau !

Nous serions bien restés une nuit dans ce parc national équipé de douches, toilettes et même cuisine, mais les prévisions météo ne s’annonçant pas bonnes, nous décidons de bouffer quelques kilomètres pour s’approcher d’Albany, notre prochaine étape.

Photo 1 : La jetée d’Esperance
Photo 2 : Lucky Beach
Photo 3, 4 : Whistle Cove

Repère temporel : 16 et 17 avril

« »