Mouvement de plus en plus populaire chez les voyageurs, le CouchSurfing est un moyen de se loger gratuitement tout en rencontrant des gens de partout dans le monde. Le principe veut que l’on se fasse héberger en “surfant” sur le canapé des personnes le proposant. Cela n’implique rien d’un côté comme de l’autre, on prête son sofa ou on dort.

Dans la pratique, c’est un peu différent. Je n’ai pas une grande expérience en CouchSurfing, mais ce que j’en dirais c’est que les hosts (personnes qui vous hébergeront) ne raffolent pas des voyageurs pauvres dont l’argent est le principal motif de votre venue chez eux. Je trouve ça très hypocrite. Oui c’est sympathique de rencontrer des gens, mais il va falloir admettre que la majorité des CouchSurfers ne pensent pas comme ça et que le logement gratuit est l’intérêt principal. De plus, lorsque vous serez hébergé, même si rien ne vous y oblige, il sera apprécié que vous fassiez à manger ou rendiez quelques services.

Selon les hosts vous aurez les clés de la maison ou pas. Vous aurez droit à une visite touristique vous emmenant aux endroits phares de la ville et la possibilité de rencontrer des tas d’autres gens, y compris, parfois, d’autres CouchSurfers chez ce même host.

Qu’on se le dise, ce n’est pas si évident de trouver des hosts. Il m’est déjà arrivé d’envoyer des dizaines de messages et de n’avoir que des refus. Certains préfèrent être prévenus au dernier moment, d’autres longtemps à l’avance. Certaines villes sont très prisées à l’approche d’événements, c’est le cas de Sydney par exemple qui est overbooké de CouchSurfers 2 mois à l’avance en prévision du nouvel an.

Beaucoup de hosts demandent des messages personnalisés, d’expérience je ne peux que vous conseiller d’en faire. Essayez de trouver des gens qui vous intéressent et de leur montrer que leur profil vous plait. Eviter de tomber dans la tentation de contacter 60 personnes avec le même message car cela ne paie pas. Ne contactez pas forcément les premiers de la liste, contactez aussi les gens qui vivent dans les quartiers, ne contactez pas que les gens qui “ont un canapé à coup sûr”, et si possible… soyez une femme, ça aide !

En parlant de ça, je ne peux que vous conseiller d’être prudent(e). Les mauvaises évaluations sont plus difficilement écrites que les bonnes, il se peut que des personnes malhonnêtes s’en sortent plusieurs fois sans être marquées de rouge. Et surtout ne restez pas sur place si vous vous sentez mal à l’aise, même si cela peut paraitre malpoli.

En bref, je trouve que CouchSurfing est basé sur une idée vraiment géniale, j’adore la philosophie du système, mais il y a un mais.

Le site de CouchSurfing

« »