600km, c’est la petite distance à parcourir depuis le vignoble pour arriver à Adelaide. Changement d’état, changement d’heure et abandon des aliments interdits. Passer d’un état à l’autre avec des fruits, des légumes, des plantes, du miel, des graines, etc… est passible d’une grosse amende et de transporter des maladies. Il me faudra un peu plus d’un plein et près de 7h de porte à porte. La vitesse est limitée à 100 km/h dans le Victoria et 110 km/h en South Australia. Le risque de croiser des kangourous ou des policiers ne m’encouragera pas à enfreindre le règlement.

Adelaide, capitale du South Australia, 1 million de têtes. Ma première impression m’a séduit. J’arrive sur place avec un temps magnifique, la ville est calme mais animée. La circulatione est fluide et facile, je ne me perdrai pas une seule fois pour arriver à mon auberge. Le centre-ville, d’à peu près 1km de côté, se sépare des quartiers par des parcs de tous côtés. Dans ce rectangle de verdure on trouvera les Botanic Gardens toujours aussi séduisants, ainsi que d’autres parcs plus et moins mignons.

Pour accéder à la plage il faut se rendre à Henley Beach ou à Glenelg. C’est la mission que je me suis donnée le deuxième jour. Ray-ban, short, t-shirt et chaussures légères, un peu d’eau, du pain et du peanut butter, un coup d’oeil vite-fait au plan et me voilà parti. Après une bonne heure de marche, je commence à me demander si je ne longerais pas la plage et m’enfonce dans les petites rues. Je vais me perdre et décide de reprendre la rue princippale… les minutes passent et je commence sérieusement à me demander où je vais, où je suis.

Ma rappellant un conseil reçu à Porto pour retrouver le sud, je dirige ma montre vers le soleil. Par chance il est midi, ce qui m’évitera de devoir me rappeler positionner ma montre (sur midi ou sur les heures ?). Je poursuis ma route malgré tout. La rivière ! Voilà que je me trouve devant Torrens River. Il est évident qu’elle se jète dans la mer, je décide donc de la suivre.

Sous ce soleil de plomb, je m’arrête. Eurêka ! Devant le plan de mon Lonely Planet je constate que cette rivière se jète bien dans la mer, mais pas à l’endroit où je veux me rendre. La rue que j’empruntais jusqu’alors était aussi la bonne car elle traverse Torrens River. Tout s’éclaire, ma montre, étant dans l’hémisphère sud, m’indique le nord et non pas le sud, voilà pourquoi l’ouest était à l’est !

2h30, c’est le temps de marche entre le centre-ville et Henley Beach. Autant dire que je n’ai pas une minute à perdre car je dois rencontrer des travel mates potentiels à 15h au centre. Je longe la côte jusqu’à Glenelg, plage beaucoup plus populaire et touristique. Après un coca minuscule et ridiculement cher devant la Marina, deux trois photos, et me voilà dans le tram qui me ramènera au centre. J’ai juste le temps de sauter dans mes tongues et me voilà devant une bière, d’un américain et d’une flamande.

Des dizaines de SMS, des appels, des rencontres. Les prétendants aux sièges disponibles dans ma voiture pour Perth se bousculent, mais pas longtemps. Certains annulent, d’autres ne sont pas sûrs, d’autres ont trouvé un autre plan, certains ne m’attirent pas ou ont des contraintes de temps. Bref, mes deux jours suivants à Adelaide se limiteront à trouver mes 3 compagnons.

Je trouverai malgré tout un peu de temps pour revoir une rencontre de Melbourne. Victoria travaille à Adelaide depuis plusieurs mois. Cette retrouvaille nous fera tous les deux sourire. Nous ne connaissons rien l’un de l’autre, à part quelques infos ayant percé lors de quelques mots échangés au backpack ou sur Facebook, mais nous nous retrouvons comme des vieux amis. En se baladant autour de la Torrens River by night nous apercevront deux possums (je hais les possums) et un renard, surprenant !
Lundi, 9h, en route pour Perth en Touring Mode. Lili la française, Greg le roumain et Melissa l’anglaise partageront “fun and fuel” avec moi, comme on dit ici.

Photo 1 : Victoria Square
Photo 2 : Un des parcs
Photo 3 : Henley Beach
Photo 4 : La marina à Glenelg

Repère temporel : du 7 au 11 avril

« »